Skip to content

three nouvelles femmes temoignent contre PPDA


The previous presenter of TF1, Patrick Poivre d’Arvor on 14 August 2017 – JEAN-FRANCOIS MONIER © 2019 AFP

Trois nouveaux témoignages edifiants. Ce lundi, le journal liberation reveal the recitations of three girls who accused Patrick Poivre d’Arvor of violence and sexual assaults. Des faits qui n’engageront pas de poursuites, automobile ils sont prescrits, mais que relatent un mode operatoire déjà décrit dans de précédents témoignages.

En témoignant, ces femmes veulent appuyer les plaintes des autres avant elles. Ces faits deroulent dans le monde de l’édition, milieu dans lequel PPDA avait de l’affect et, surtout, où de nombreuses personas connaissait la “réputation” de la star de TF1.

“Personne n’a jamais été colqué”

liberation Publie d’abord le témoignage de Bénédicte Martin que, I spoiled the prescription, I believed that they’re récit pourra être utile à d’autres victimses. Elle at 24 ans au second des faits, in 2003. Cette autrice est invitée de l’émission littéraire de PPDA, night time vol. On the registration concern, he proposed to return to help a televised journal. Quelques semaines later, after the registration of ce JT, she is emmenée par un secretaire dans une piece, où elle ensuite seule avec le presenter.

“Les anorexiques sont souvent très intéressantes, très wise. J’aimerais vraiment vous aider à vous alimenter”, lui aurait-il alors launched.

Ensuite, raconte Bénédicte Martin, il la saisit par derrière, par la gorge. She debated herself greater than the cherche to remount sa jupe de ella et à l’embrasser. L’autrice réussit à s’échapper et à fuer. Deux ans later, alors qu’elle croise à nouveau la vedette de ella, il lui suggest de reprimand leurs ébats “là où ils en étaient”.

Dans le témoignage de Bénédicte Martin, ce qui frappe est l’indifference de ses interlocutors lorsqu’elle raconte son aggression. Dans le monde de l’édition, tout le monde semble connaître le conduct de PDDA. Bénédicte Martin notably mentions the names of Frédéric Beigbeder and Michel Houellebecq. “I did not cease reporting the acts of PPDA, personne n’a jamais été colqué”, raconte-t-elle.

“Un bout de viande dont on sert”

In 2000, Juliette (writer dont le prénom a été modified) subit le même mode opératoire. she raconte to liberation what a près a passage à l’émission night time vol, PPDA l’entraîne dans son bureau. Il la plaque contre une desk, relève sa jupe de ella et la pénètre.

Tetanisée, elle ne débat pas, explain-t-elle. After he raped her, she was the identical as she entertained a relationship “d’amitié” with the presenter, she was dissatisfied between the skilled wants and the memento of this aggression. Comme d’autres, she defined avoir eu l’impression d’être “un bout de viande dont on sert”.

The même routine ritual

Anne Cauquil-Gleizes avait 16 ans in 1984. She wrote to PPDA automobile elle veut devenir autrice. To her nice shock, her phone numbers are her household dwelling. Très vite, la dialog dévie et le presenteteur lui demande quel style de sous-vêtement elle porte, raconte-t-elle.

Il lui suggest de la rencontrer an an plus tard, dans sa chambre d’hôtel lors d’un déplacement à Sète. She thought lui montrer ses textes et ses écrits de ella. “I tilted on the lit, I disqualified, I penetrated. It lasted 5 minutes to comb. Je reste complètement passive, je ne comprehension pas ce qui m’arrive”, témoigne-t-elle auprès de liberation. Il la laisse ensuite et kind de la chambre.

PPDA to say cette rencontre dans son livre “les Femmes de ma vie”, revealed in 1988. Il examine it to a “homard” qu’il faut prendre “pouce et index derrière les pinces. Alors seulement elle cessait d’agiter ses longues jambes et se mettait à ronronner”. For the suite, Anne Cauquil-Gleizes decides to vary the identify, choosing Margot. She fell into despair.

Quelques années later, alors quelle a 23 o 24 ans, PPDA l’invite à son tour à assister à l’registration d’un journal televisé. All will go in keeping with the standard ritual. She is menée dans le bureau du presenteteur. “Ce journal a vraiment été très difficile, vous feriez me bien une petite gâterie”, lui aurait-il launched her, avant qu’elle met à hurler et à ir.

Unique article revealed on BFMTV.com



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.